Après son duel pitoyable face à Voldemort, le poireau a fuit pitoyablement, laissant le soin aux meilleurs de défendre ce qu'il laisse derrière lui. C'est l'histoire de Héros, qui se battent, qui s'aiment, se déchirent, tentent de vivre tout simplement.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les pingouins contre-attaquent

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les pingouins contre-attaquent   Mer 28 Juil - 23:15

Trois mois qu'ils ne s'étaient pas vus, trois mois passés à imaginer le pire, à se croire seule au monde et abandonnée de son maitre. trois mois.
Il méritait un bon coup de pied bien placé, et il l'avait reçu. Étape une, accomplie! Même si Josy était loin de s'en réjouir et que ses envies étaient tout autre. A cent lieues de là, même.
Mais voila, au lieu de lui coller un bisou bien baveux et noyé de larmes sur la joue, c'était une toute autre envie qui venait balayer son élan premier.
Elle avait posé une question, une seule! Ce n'était quand même pas compliqué d'y répondre, si?! la moindre des choses était d'y répondre, sans fioritures.
Et pourtant... Voila que Will avait encore une fois trouvé le moyen de faire l'impasse.

"- Ne m'oblige pas à te fourrer ces deux-là dans le nez"
, et pour illustration, la miss souleva sa main droite, index et majeur en forme de crochet pour mieux signifier ce qu'elle pouvait tout à fait en faire. Et qui serait douloureux, sans aucun doute.
Une façon magnifique d'achever un adversaire de taille dans son esprit. Mais pour le bienêtre de son partenaire (et celui de Josy), mieux valait que ça reste une fantaisie plutôt que ça devienne réalité.

"- j'aimerais pas en arriver là."


Au delà des menaces qu'elle formulait, c'était une moue boudeuse qu'elle affichait, du genre qui réclame des calins en temps normal. Contraste qui en aurait perturbé plus d'un.

(vala, j'ai aps retrouvé totalement ce que j'avais rep, buuuhh, mais ça le fera ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les pingouins contre-attaquent   Mer 28 Juil - 23:37

Des menaces… Toujours des menaces… Comment pouvait-elle espéré toucher de nouveau Wil ? Bien sûr Josy était parvenu par quelques subterfuges à cogner la pauvre entre-jambe du dandy mais dorénavant sur les gardes cela lui serait impossible. Et depuis quand sous-estime-t-elle autant son ancien mentor ?

Riant donc aux éclats, il s’asseyait sur le rebord du toit seul remparts entre la terre ferme et le vide. Parallèlement, le pauvre Wil était à court d’idée… Un simple : j’étais occupé ! Aurait été fatal… Que pouvait-il donc dire. Gagnant encore du temps un simple instant, pendant un dernier effort avant l’échéance, il dénigra les menaces de Josy.


« Mais allons ma jeune fille ! Crois-tu réellement pouvoir me toucher ? Tu ne m’auras pas deux fois tu sais ! »

Riant toujours, il se leva enfin pour parler franchement… Quoi que…

« Tu tiens réellement à le savoir ? Bon très bien… C’est le souffle putride de l’amour qui m’a éloigné de toi ma chère… Aveugle je suis resté avec une de mes conquêtes quelques mois avant de partir réalisant que cela n’était pas fait pour moi… J’en suis sincèrement navré… Me pardonnerais-tu ? »

Attendant la moindre réaction, il avait peur de faire souffrir la petite chose aux yeux sombres qui se tenait non loin de lui…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les pingouins contre-attaquent   Jeu 29 Juil - 0:33

"- Une femme....?"

n'en croyant pas ses oreilles, la demoiselle cilla, incertaine. Non pas que ce soit impossible, il y avait toujours une femme, ou deux, ou trois (ou quatre) qui naviguaient dans l'entourage de Sir Whitelake. C'était même chose courante que de voir Will accaparé par le sexe féminin. Le problème, c'est qu'à ses yeux, elle n'avait jamais cru possible qu'une de ces femmes ait plus d'importance qu'elle pour Will. Toutes ces heures passées à se moquer de ces poupées interchangeables prenaient une toute autre couleur alors qu'elle hésitait entre croire cette explication et s'en contenter par déférence envers son partenaire.
Pour unique conclusion, Josy se contenta de froncer les sourcils, de se préparer à rétorquer quelque chose, puis de ravaler sa réplique, l'air perdue.

"- J'espère qu'elle t'a fait souffrir?"

Quel point d'interrogation incongru... Le signe qu'elle pensait autre chose à la place de cette phrase formulée à voix haute. Quelque chose du genre: elle en valait vraiment la peine? Est-elle seulement réelle?
Autant de questions qu'elle ne pouvait pas, ne voulait pas, formuler. Faisant brillamment l'impasse sur ces pensées plus profonde et perturbante, Josy reprit de plus belle comme on reprend pied après avoir manqué se noyer:

"- J'ai du dormir au chaudron baveur! Tu te rends compte?! Pendant trois mois! Enfin, sauf les nuits où je me faisais inviter ailleurs... Mais quand même. J'ai même pensé à retourner chez mon frère.
Et vous me dites que c'est pour une greluche?!"


Souffle, dépitée, et continue de ronchonner plus pour elle-même que pour Will.

"- Une affaire de politique, un truc bien barbant et prise de tête, j'aurais compris... mais là!"

Se tournant pour de bon vers son voisin, cette fois-ci:

"- Siouplé, la prochaine fois, faites-moi croire que vous étiez au seuil de la mort. Ce sera mieux pour vous et pour moi. D'accord?"


et oui, elle venait de proposer que Will lui mente la prochaine fois. Et ce, le plus sérieusement du monde. Puis sans transition, la Josy qui parle plus vite que son ombre faisant un grand retour:

"- pour l'instant, comme je suis une femme, je vais devoir vous en vouloir, encore un peu."


Tend la main:

"- Par contre, il va me falloir de quoi dormir au Crésus ce soir. C'est pour mieux me remettre de tout ça."


Comme quoi, elle perdait pas ses priorités de vue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les pingouins contre-attaquent   Jeu 29 Juil - 1:26

La sentence était dure. Bon son excuse bidon pour un souhait était passé, mal certes, mais passé ! Enfin peu importait réellement car dorénavant c’est dans la bourse du dandy que madame se montrait intéressé... Mais ou va le monde ? N’aurait-elle pas tué autrefois pour apprendre des leçons du Prince des voleurs, père de tous les escrocs ? Rah… S’en voulant déjà d’avoir menti à sa Josy, il baissa la tête honteusement.

Quelques secondes plus tard c’est dans les yeux qu’il pointa son regard. Explicitement, cela disait… Pardonne-moi pour ce mensonge… La vérité est trop dure à avoué pour l’instant. Mais soudain c’est sa main qu’il voyait en gros plan.

Mais que me veut-elle ? Oh… Je vois de l’argent… Et bien voyons… C’est la vierge en tenu de dentelle qu’elle avait vu ou quoi ! Jamais il ne prêtait d’argent ! Certes on le lui en prêtait mais lui en revanche non ! Jamais ! C’était une question de principe face auxquelles il n’avait jamais transgressé ! Ce qui évidemment ne fera pas exception se soir.


« Allons ! Arrête ! Tiens ! C’est un appartement au 3ème étage chambre 8 ! Hotel Winston au 13 street of Manhattan ! » Dit-il en lui lançant un trousseau de clef!

La toisant alors soudainement, il cru bon de spécifier une dernière chose…

« Oh j’oubliais, tu y seras seul ainsi je compte sur toi pour ne rien prendre… »

Se levant alors finalement, il s’arrêta un dernier instant pour spécifier autre chose.

« Le garçon de chambre est un gentil homme, tâche de ne pas trop lui en faire baver ! » Continuant, il surligna ces dernières paroles d’un rire communicant. « Pas trop j’ai dit ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les pingouins contre-attaquent   Ven 30 Juil - 14:14

Josy ne cilla pas au regard de Will spécial "Pardonne-moi pour ce mensonge… La vérité est trop dure à avouer pour l’instant. " Et pour cause, en cet instant, elle avait la sensibilité d'une huitre et l'égoïsme d'un enfant de 4 ans, ce qui laissait trop peu de place pour l'empathie.

"- Seule?"


Petite moue dubitative alors qu'elle attrapait d'un geste vif les clefs.

"- Que tu crois. Et je n'ai pas l'intention de surveiller mes invités."

William devait découvrir la Josy impertinente à son égard, la fille qui avait l'habitude de se rebeller contre son père. La nouvelle Josy n'était pas une partie de plaisir.

Mais fallait pas oublier, non plus, que ces derniers temps, Josy était devenue totalement dépendante de Will pour ce qui est de ses revenus, et qu'en l'absence de coups fourrés en duo avec Will, ces derniers avaient connu une chute dangereuse.
heureusement, mais la miss n'en était pas consciente, cet abandon par son maitre avait eu pour effet de lui apprendre une chose: elle était capable de se débrouiller toute seule. Et même si elle était encore clairement débutante en la matière, elle avait encore une bonne marge de progrès jusqu'à devenir une voleuse hors pair et libre comme l'air.

Agitant les clefs au bout de ses doigts, elle tourna le dos à Will et s'engagea sur le voie du départ:

"- Je sais comment te trouver, maintenant!"


Un drôle de 'au revoir' que voila...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les pingouins contre-attaquent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les pingouins contre-attaquent
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inscription à la partie 83 - Les microbes contre attaquent
» Partie 83 : Les microbes contre-attaquent
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 83 : Les microbes contre-attaquent
» Les Filles contre-attaquent ! ? LILY
» Tactique gobelins contre nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'antre du phénix :: Le monde sorcier :: Londres :: Quartiers Moldus-
Sauter vers: